Accueil > Actualités > Comment mettre en place une mobilité durable en entreprise ?

Comment mettre en place une mobilité durable en entreprise ?

mobilite-urbaine-monaco

Le principal enjeu écologique que nous rencontrons actuellement est celui du changement climatique. Ce phénomène est majoritairement lié aux émissions de gaz à effet de serre (GES) engendrées par l'industrialisation et l'utilisation massive d'énergies fossiles, notamment le pétrole utilisé dans les transports. Les répercussions de ce phénomène sont aujourd’hui bien connues : que ce soit au niveau écologique (réchauffement climatique, hausse des catastrophes naturelles, etc.) ou sanitaire (hausse des maladies cardiovasculaires, respiratoires, etc.), les conséquence d’une dégradation de la qualité de l’air sur l’environnement et sur notre santé sont majeurs.

Dans ce contexte de production excessive de GES, les déplacements professionnels et les trajets domicile/travail occasionnent 12 millions de tonnes de CO2 chaque année en France. C’est le premier poste d’émission de gaz à effet de serre (GES) des activités de bureau. Les 3/4 des trajets se font en voiture, avec, le plus souvent, une personne par voiture. Par ailleurs, les trajets domicile/travail représentent 30% de l’usage des transports routiers. Si les entreprises ne peuvent pas contraindre leurs salariés à adopter des habitudes de mobilité durable, elles peuvent mettre en place des incitatifs et agir sur les impacts de sa flotte ou des déplacements professionnels.

Pour les entreprises qui disposent d’une flotte de véhicules, la première actions à mener est de la rationaliser afin de s’assurer que celle-ci soit adaptée au nombre d’usagers et aux besoins réels. Une flotte rationnelle se caractérise par un taux d’utilisation important des véhicules. Par la suite, de nombreuses actions peuvent être mises en place :

  • Mettre en place un service d’auto-partage. Il s’agit de mutualiser l’utilisation des véhicules en permettant aux employés d’emprunter, selon leurs besoins et sur réservation, l’un des véhicules de la société. Ainsi, la taille du parc automobile peut bien souvent être réduit de 30 à 40%.
  • Renouveler le parc automobile en remplaçant progressivement les véhicules de plus de cinq ans par des véhicules hybrides ou électriques.
  • Mettre en place un « crédit mobilité ». Le crédit mobilité permet de réduire considérablement la taille de la flotte en proposant aux collaborateurs de troquer leur voiture de fonction par un véhicule plus petit ou un véhicule en auto-partage, et une enveloppe budgétaire appelée « crédit mobilité » leur permettant de financer leurs déplacements privés (train, locations de voiture, taxi, etc.).
  • Réaliser des formations à l’éco-conduite afin de diminuer les consommations de carburant et les accidents.

Il existe également de nombreuses mesures à l’attention des collaborateurs afin de les inciter à adopter une mobilité alternative et durable. Outre la réduction des coûts, ces pratiques permettent également d’améliorer leur bien-être :

  • Encourager le télétravail. De nombreuses études montrent aujourd’hui que ce mode de travail améliore globalement la performance des collaborateurs ainsi que leur bien-être au travail grâce à un meilleur équilibre vie professionnelle et personnelle, l’impact écologique du télétravail est également important puisque les déplacements sont réduits au profit d’un ou plusieurs jours de travail à domicile ou dans un tiers-lieu proche de celui-ci. Chaque employé qui ne se déplace pas au travail, c’est autant de carburant et d’énergie économisés. Aux Etats-Unis, on estime que si les employés qui le peuvent (soit 40% des emplois) télé-travaillaient ne serait-ce qu’un jour par semaine, on économiserait environ 20 milliards de litres de pétrole par an. Sur la base de cette réflexion, la visioconférence est également à encourager pour remplacer certains déplacements en voiture ou en avion pour effectuer des réunions.
  • Promouvoir l’adoption des modes doux (marche, vélo, etc.) et alternatifs (transports en commun, covoiturage, etc.) grâce à des événements de sensibilisation, des supports de communication ou encore des dispositifs d’accompagnement tels que la prise en charge des abonnements SNCF ou encore d’un emplacement de parking pour les collaborateurs qui pratiquent le covoiturage. La mise à disposition de vélos pour les courts déplacements est également une action simple à mettre en place.
  • Mettre à disposition des bornes de recharge pour les employés qui disposent de véhicules électriques.

L’amélioration des pratiques de mobilité vers des habitudes plus durables est une première étape clé dans la transition énergétique des entreprises. Les éco-gestes et les dispositifs visant à réduire les émissions de GES liées aux transports sont donc nombreux et les mesures incitatives peuvent revêtir de très nombreuses formes en s’adaptant à l’activité de l’entreprise ainsi qu’aux usages des collaborateurs. Cela passe nécessairement par de la communication, de l’écoute et de la sensibilisation afin que les nouveaux comportements soient adoptées durablement.

[Témoignage] "Commencer par des petits gestes pour amorcer le changement"

03 décembre 2018

Comme beaucoup de premiers signataires du Pacte pour la Transition Énergétique, j’ai entrepris de mettre en place des actions pour réduire mon empr... Lire la suite[+]

Témoignage de Céline Caron, Secrétaire général du Musée Océanographique de Monaco

03 décembre 2018

Adhérer au Pacte National pour la Transition Énergétique représente la continuité de ce qui est inscrit depuis toujours dans l’ADN du Musée océanog... Lire la suite[+]

En apprendre plus sur le Pacte National de la Transition Énergétique Lien vers le léléservice pour adhérer au pacte national de la Transition Énergétique
Evaluez vos émissions de gaz à effet de serre avec la calculatrice-ges.mc
Mission pour la Transition Énergétique

18 Allée Lazare Sauvaigo
98000 MONACO

Téléphone : (+377) 98 98 47 59
http://transition-energetique.gouv.mc/Actualites/Comment-mettre-en-place-une-mobilite-durable-en-entreprise