Accueil > Les Actus de la MTE > Lutte contre les plastiques à Monaco : au 1er janvier, interdiction des cotons-tiges, gobelets, couverts et assiettes en plastique

Lutte contre les plastiques à Monaco : au 1er janvier, interdiction des cotons-tiges, gobelets, couverts et assiettes en plastique

Au 1er janvier 2020, les cotons-tiges, les gobelets, les couverts et les assiettes en plastique jetable seront interdits en Principauté. Cette interdiction vient à la suite de celles, en 2016, des sacs en plastique à usage unique et en janvier 2019, des pailles et touillettes (mélangeurs) en plastique.

Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement Ministre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme souligne « En Principauté, nous nous inscrivons résolument dans une démarche qui tend à proscrire l’usage de tous les plastiques à usage unique. Une évidence au regard des impacts et des dangers que représentent les plastiques sur l’environnement en particulier pour la faune marine, sachant qu’en grande majorité les micro-déchets plastiques sont rejetés en mer ».

Le Conseiller de Gouvernement-Ministre ajoute « Lutter contre les plastiques à usage unique c’est aussi réduire les gaz à effet de serre qui sont générés par leur fabrication, leur transport et leur élimination. Ce sont ces préoccupations alliant protection de la biodiversité, changement climatique et amélioration de la qualité de vie qui sont au cœur de l’action du Département de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme. »

Devant l’urgence d’agir, le Gouvernement a établi, en 2016, un Plan de Prévention et de Gestion des Déchets de Monaco, pour la mise en œuvre d’une politique « Zéro déchet plastique à usage unique à horizon 2030 ».

Cet objectif ambitieux au regard des politiques européennes pourra être atteint par la mise en œuvre de dispositions réglementaires et d’un plan d’action pour accompagner les différents acteurs dans l’application de ces obligations et s’assurer l’adhésion de tous.

Dans cet esprit, la Principauté a participé cette année, pour la première fois, à la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets : 60 acteurs se sont mobilisés pour mener des actions de sensibilisation à destination de leurs salariés, clients, des enfants ou du grand public sur cette thématique.

Acteurs majeurs de ces changements, les commerçants et les restaurateurs vont bénéficier d’un accompagnement spécifique.

Dès 2020, le label « Commerce Engagé » sera doublé d’un label « Restaurant Engagé », qui aide les restaurateurs à trouver des substitutions aux articles interdits et à adapter leurs pratiques.

Ce nouveau label porte sur 3 thématiques prioritaires :

•             La réduction de la vaisselle et des emballages jetables ;

•             Le gaspillage alimentaire ;

•             Le local et l’éthique.

Parmi les mesures de soutien, des fiches techniques sur les pailles et la vaisselle jetable vont être distribuées en début d’année, apportant un éclairage sur les matériaux autorisés et les pratiques recommandées. Ces fiches seront élargies aux articles à usage unique pour lesquels il n’y a pas encore de restrictions tels que les bouteilles en plastique et les contenants pour aliments.

Ainsi, la Principauté se dote d’une politique ambitieuse et cohérente sur le plastique à usage unique, en menant, en parallèle à ce plan d’action, des mesures telles que le renforcement de l’équipe des ambassadrices du tri et l’extension et la simplification des consignes de tri.

De même, les gobelets jetables en plastique ont été remplacés par des alternatives réutilisables et consignées, lavables en circuit court lors des grands évènements animant le pays.

Valérie DAVENET, Directeur de l’Environnement précise « notre préoccupation est d’agir rapidement tout en accompagnant les acteurs et en proposant des alternatives, en priorité réutilisables. Les scientifiques du GIEC et de l’IPBES nous alertent sur les risques encourus si nous tous ne changeons pas sans attendre nos comportements et modes de vie »

Pour information :

On estime que près de 1 800 milliards de déchets plastiques polluent les océans. Ce que l’on appelle le 7ème continent ne cesse de s’étendre dans le pacifique et a une surface équivalente à trois fois celle de la France. C’est considérable.

Selon le WWF, 600 000 tonnes de plastiques sont rejetées chaque année en Méditerranée.

A Monaco, l’incinération des déchets plastiques représente environ 15% des tonnages et 88% des émissions de GES issues de leur incinération.

 

Le Comité pour la promotion et la protection des droits des femmes s’engage pour la transition énergétique

29 juillet 2020

Le Comité pour la promotion et la protection des droits des femmes a signé mercredi 29 juillet 2020 la Charte d’engagement du Pacte National pour l... Lire la suite[+]

Carrefour Monaco s’engage

20 juillet 2020

Ce matin se tenait la signature, par Carrefour Monaco, du Pacte National pour la Transition Energétique.L’arrivée récente du nouveau Directeur, Rém... Lire la suite[+]

En apprendre plus sur le Pacte National de la Transition Énergétique Lien vers le léléservice pour adhérer au pacte national de la Transition Énergétique
Facebook Transition Énergétique Evaluez vos émissions de gaz à effet de serre avec la calculatrice-ges.mc
Mission pour la Transition Énergétique

18 Allée Lazare Sauvaigo
98000 MONACO

Téléphone : (+377) 98 98 47 59
http://transition-energetique.gouv.mc/Les-Actus-de-la-MTE/Lutte-contre-les-plastiques-a-Monaco-au-1er-janvier-interdiction-des-cotons-tiges-gobelets-couverts-et-assiettes-en-plastique