Accueil > Les Actus de la MTE > Monaco Ocean Week – 3 questions à S.E. M. Bernard Fautrier, Vice-Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco

Monaco Ocean Week – 3 questions à S.E. M. Bernard Fautrier, Vice-Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco

S.E. M. Bernard Fautrier Vice-Président de la Fondation Prince Albert II

Quel est l'objectif de cette semaine dédiée aux grandes problématiques de l'océan ?

L’idée d’une semaine de rencontres, de débats et d’actions dédiées à l’Océan est née d’une évidence : les acteurs clés du monde de la mer doivent partager leur analyse des grandes problématiques de la préservation du milieu marin et se concerter pour mieux gérer les océans

Ce sera aussi l’occasion pour les acteurs locaux et les organisations internationales basées à Monaco de partager leurs expériences, d’approfondir la réflexion et même d’agir pour le développement durable d’une économie « bleue ».

L’engagement de la Principauté́ sur les écosystèmes marins est inscrit dans son histoire, depuis la création de l’Institut océanographique en 1911 par le Prince Albert 1er de Monaco jusqu’à la naissance en 2006 de la Fondation Prince Albert II de Monaco.

Quels sont les événements majeurs qui vont ponctuer cette semaine des océans ?

Il y a un calendrier très dense avec pas moins de 20 évènements. Je n’en retiendrai que 3 à titre d’exemple :

  • En ouverture de la Monaco Ocean Week se déroulera cette année, au Musée océanographique de Monaco, la 10ème Monaco Blue Initiative, consacrée au développement des Aires Marines protégées (AMP). Encore trop peu nombreuses puisque représentant 7,44% de la surface des océans mondiale, les AMPs doivent être multipliées et mieux gérées
  • Les résultats de la 1ère campagne d’observation de la mégafaune marine jamais réalisée à l’échelle de toute la mer Méditerranée (Mercredi 27 mars de 18H à 20H au Yacht Club de Monaco) Cette conférence sera dédiée à une initiative exceptionnelle de l’Accord sur la Conservation des Cétacés de la Mer Noire, de la Méditerranée et des eaux Atlantiques adjacentes : «l’ACCOBAMS Survey Initiative (ASI) ». L’ASI constitue la 1ère campagne d’observation de la mégafaune marine jamais réalisée à l’échelle de toute la mer Méditerranée et offre ainsi un panorama global des populations de baleines, dauphins et autre mégafaune, mais aussi de l’impact des activités humaines. Ces informations contribueront à mettre en place des mesures plus efficaces pour la préservation de la biodiversité de la mer Méditerranée mais aussi à encourager la prise de conscience de chacun sur la nécessité d’une action urgente à tous niveaux, y compris au quotidien, en adoptant un comportement responsable.
  • International Coral Reef Initiative (ICRI) : l’urgence d’agir pour sauver les récifs coralliens de l’extinction (Mardi 26 mars de 08h30 à 10h au Musée océanographique) 

         Les coraux, habitats essentiels à la biodiversité marine, sont menacés d’extinction à l’horizon 2050. Les membres de l’ICRI, dont Monaco assure la co-présidence aux côtés de l’Australie et de l’Indonésie jusqu’en 2020, se réuniront               pour la 1ère fois dans la Principauté. L’enjeu de cette rencontre : élaborer des pistes d’actions prioritaires répondant à l’un des objectifs d’Aichi pour la préservation des récifs coralliens.

DES INITIATIVES TRÈS CONCRÈTES POUR LUTTER CONTRE LA POLLUTION PLASTIQUE

  • Workshop « Biomarine Blue Bioplastic » ou comment accélérer la production de bioplastiques (Dimanche 24 mars de 14h à 17h au Novotel de Monaco)

         Aujourd’hui, 80 % des plastiques finissent dans les océans, soit entre 8 et 12 millions de tonnes chaque année, ce qui affecte des milliers d’aires marines. Pourtant, la production de bioplastique ne représente aujourd’hui qu’à peine               1% de la production mondiale de polymères. Cet atelier a pour objectifs de prendre des mesures concrètes et d’instaurer des partenariats entre les industries des produits de mer, les fournisseurs de technologie et les grandes                       entreprises.

  •  Lauréats BeMed 2019, des micro-initiatives pour lutter contre la pollution plastique en Méditerranée (Mercredi 27 mars de 14h à 20h au Novotel de Monaco)

           La pollution plastique au sein des océans est l’une des catastrophes écologiques les plus inquiétantes pour notre futur. Une fois rejeté dans le milieu naturel, le plastique peut mettre jusqu’à 500 ans pour disparaître. A l’occasion de               cet évènement, les nouveaux lauréats, issus de tous les pays méditerranéens présenteront leur projet en 3 minutes chacun et échangeront avec les porteurs de projets récompensés en 2018.

Quels sont les acteurs qui participent à cet événement fédérateur ?

En dehors des co-organisateurs qui sont le Gouvernement Princier, la Fondation Prince Albert II de Monaco, le Yacht Club de Monaco, le Centre Scientifique de Monaco et l’Institut Océanographique, c’est une opportunité de rencontre des experts internationaux de l’environnement marins, des acteurs économiques et des représentants gouvernementaux.

La Principauté s’associe au réseau BreatheLife

05 juin 2019 L'Environnement

Dans le cadre de la «Journée Mondiale de l’Environnement» dédiée cette année à la pollution de l’air, Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvern... Lire la suite[+]

L’IM2S s’engage dans la transition énergétique de la Principauté

05 juin 2019 L'Environnement

Gérard Luccio, Directeur de l’Institut Monégasque de Médecine du Sport (IM2S), a signé ce mercredi 5 juin la Charte d'engagement du Pacte National... Lire la suite[+]

En apprendre plus sur le Pacte National de la Transition Énergétique Lien vers le léléservice pour adhérer au pacte national de la Transition Énergétique
Evaluez vos émissions de gaz à effet de serre avec la calculatrice-ges.mc
Mission pour la Transition Énergétique

18 Allée Lazare Sauvaigo
98000 MONACO

Téléphone : (+377) 98 98 47 59
http://transition-energetique.gouv.mc/Les-Actus-de-la-MTE/Monaco-Ocean-Week-3-questions-a-S.E.-M.-Bernard-Fautrier-Vice-President-de-la-Fondation-Prince-Albert-II-de-Monaco